Disciplines scientifiques vues d’Inde

Disciplines : Venir d’Inde donne-t-il des outils critiques pour interroger la répartition en disciplines de la science moderne ?

Est-ce que les Indiens voient le découpage comme une maladie européenne ? Est-ce que leurs institutions sont en accord avec une manière plus globale de faire de la science ? Quelques réponses déjà dans les bibliographies historiques de quelques scientifiques indiens du XIX et XXème siècle, qui clairement se sont fait remarqués par une approche interdisciplinaire de la science, ex J.C. Bose et C. Raman (cf dans la biblio, livres d’Abha Sur et d’Ashis Nandy).

Question associée : Certaines disciplines en Inde sont-elles davantage valorisées que d’autres? Calque les visions humaines ?

A mettre en relation avec l’histoire et le contexte géographique. L’Inde développe sa science surtout du côté informatique et théorique en général. Cela peut s’expliquer par le fait que ce sont des domaines qui ne nécessitent que peu de moyens et de finances. Mais aussi par le fait qu’historiquement la logique est une forme très ancienne de savoir en Inde.

Cela peut peut-être expliquer les statistiques récentes sur la proportion des femmes dans les sciences mathématiques : 16 % des mathématiciens sont des femmes en Asie 6% d’Américaines[1].



[1] Dispersed Radiance,  Caste, gender and modern science in India, Abha Sur, Navayana (August 15, 2011)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.