L’intuition en science : comment s’acquiert la connaissance ?

Le savoir acquis par l’intuition peut-il être mis en comparaison avec le savoir acquis par une démarche scientifique ?

Il existe un certain nombre d’ouvrages émanant d’intellectuels indiens qui cherchent à montrer que les anciens sages indiens avaient déjà tout « trouvé », de l’atomisme à l’espace temps, au big-bang en passant par la spectrométrie. En dehors de la question de la démarche sociale qui se lit derrière ce genre d’entreprise, se pose la question de l’acquisition du savoir. Comment ces anciens savants ont-ils développé leur savoir (démarche expérimentale ? intuition méditative couplée à la logique ?) Peut-on juger de la validité de ce savoir ?

La lecture d’ouvrages historiques montre la place que prend aussi l’intuition dans la science moderne indienne. Par exemple, le fameux mathématicien Ramanujan (livre d’Ashis Nandy, ci-dessous p 92», «son imprégnation aux mathématiques modernes était presque nulle et sa méthode était surtout de l’induction à partir de cas particuliers dans le sens le plus primitif. Il était un artiste qui était satisfait s’ils pouvaient se convaincre lui-même. Il n’avait pas de justification strictement logique pour ces opérations. Il n’était pas intéressé par la rigueur. Si la partie signifiante d’un raisonnement apparaissait quelque part, et que l’évidence de l’intuition lui donnait la certitude, il ne regardait pas plus loin.(Littlewood). » p106 ; «  les chiffres et leurs interrelations, arithmétique, géométrique, algébrique, étaient partie d’un ordre mythique et cognitif. Ils constituaient un langage, une grammaire qui ne pouvait être formalisés sans règles sacrées. »

Quel regard portent les scientifiques contemporains indiens sur les textes anciens qui se revisités d’une manière scientifique ? Sur leurs prédécesseurs du XXème siècle comme Ramanujan ?

 

Question corrélée : Cette question permet, à un autre niveau, d’examiner la place du scientifique au sein de sa science et la relation entre observateur et fait observé. La différence entre intuition et démarche scientifique repose-t-elle davantage sur le contenu et la méthode ou sur cette dichotomie ?


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Sabine Rabourdin (8 février 2013). L’intuition en science : comment s’acquiert la connaissance ? L'Indécise. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/q4lt


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Anne dit :

    Sarvepalli Radhakrishnan ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search